Happy Birthday


« Happy birthday ! » Quel anniversaire fêtons-nous ?

Nous en avons sûrement quelques-uns à fêter. Dernièrement le pape François nous invitait à nous rappeler la date de notre baptême et d’en fêter l’anniversaire. Ceux d’entre vous qui ont eu l’occasion d’accompagner des adultes dans leur chemin vers le baptême savent combien ce jour est important pour eux.

Mais il y a d’autres anniversaires. Par exemple celui de votre groupe de prière. Un jour, quelques personnes, ou parfois une seule, se sont dit : « Pourquoi ne pas nous rassembler et prier ensemble… nous en avons besoin. » Fêter l’anniversaire de notre groupe, c’est faire mémoire de la Miséricorde de Dieu. C’est son Esprit qui a suggéré cette idée ; c’est son Esprit qui a mis au cœur des membres successifs de rejoindre le groupe ; c’est son Esprit qui semaine après semaine éveille les cœurs à la louange, aide au discernement puis à la prière de la Parole, nourrit notre intercession. Faire mémoire, rendre grâce de tous les bienfaits reçus au cours de ces années. C’est l’occasion de rappeler les moments forts de la vie du groupe, en particulier fêter les anciens, ceux qui sont là depuis longtemps, ceux qui ont quitté le groupe pour toutes sortes de raison, ceux qui sont retournés à la maison du Père. C’est se rappeler le « nom de grâce » de notre groupe, sa mission, son charisme… C’est aussi, pourquoi pas, demander pardon pour notre passivité, notre manque d’ouverture ou d’accueil, notre lassitude… Demander pardon pour toutes les fois où nous n’avons pas accueilli la « grâce de la parole » et qu’elle n’a pas pu porter tout le fruit que le Père voulait qu’elle donne. Demander pardon pour nos manques de témoignage, quand nous n’avons pas annoncé la Bonne Nouvelle, quand nous n’avons pas proposé de prier pour l’une ou l’autre chose, quand nous n’avons pas discerné, par manque d’écoute de l’Esprit, ce que nous avions à faire avec un frère ou une sœur dans la détresse. C’est donc aussi l’occasion de réentendre l’appel que fait saint Paul : « Voilà pourquoi, je te le rappelle, ravive le don gratuit de Dieu, ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains. Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération. N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier ; mais, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile. » (2 Tm 1, 6-8).

Fêter l’anniversaire du groupe c’est également l’occasion de renouveler en nous l’Esprit saint ou plutôt, de nous ouvrir à nouveau à la puissance de l’Esprit Saint (célébration avec une nouvelle effusion de l’Esprit Saint, par exemple).

Mais fêter l’anniversaire du groupe ce n’est pas seulement regarder en arrière avec plus ou moins de nostalgie, c’est avec Dieu, regarder vers l’à-venir. Jésus est d’ailleurs très clair à ce sujet : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. » (Lc 9, 62).

Fêter l’anniversaire, c’est donc ouvrir un avenir avec Dieu !

Peut-être est-ce parce que nous avons trop regardé en arrière que notre groupe stagne quelque peu, que le sillon n’est plus très droit ?

Souvenons-nous […] : il y a eu les pluies d’automne, et puis l’hiver… Nous sommes en attente des « pluies de printemps ». Après l’hiver, ce n’est pas l’automne (ce que nous avons connu), mais le printemps, ce que Dieu va nous donner. Il l’a promis, il tient ses promesses :

« Heureux les hommes dont tu es la force : des chemins s'ouvrent dans leur cœur ! Quand ils traversent la vallée de la soif, ils la changent en source ; de quelles bénédictions la revêtent les pluies de printemps ! » (Ps 83, 6-7).

Ces pluies de printemps nous devons les demander, les implorer de la miséricorde de Dieu : « Demandez au Seigneur la pluie, la pluie de printemps ; c’est le Seigneur qui provoque les orages. Il leur donnera une pluie abondante, et à chacun, de l’herbe dans son champ » (Za 10, 1). Relisons les chapitres 9 et 10 du livre de Zacharie et soyons dans l’espérance.

Deux autres anniversaires […]. D’abord la session […]: il y a 30 ans en effet quelques personnes d’un groupe du renouveau de notre diocèse ont eu cette idée « folle » de mettre sur pied une session… Et nous connaissons la suite.

Alors fêter ces 30 années de fidélité de Dieu d’abord, des équipes successives ensuite, n’est-ce pas important ? […]

Parce que toi et moi, nous sommes responsables de la grâce du Renouveau, parce que toi et moi, nous avons reçu la mission d’en témoigner dans notre monde, parce qu’il est bon de se retrouver ensemble en frères, parce que cela fait du bien de se retrouver à plusieurs, en grand nombre, pour prier et louer ensemble, parce que nous avons besoin d’entretenir la flamme allumée en nous il y a x ans, parce que notre histoire n’est pas finie, parce que Dieu a encore des surprises en réserve pour nous !

[…]

Deuxième anniversaire : en 2017, il y aura 50 ans qu’une trentaine d'étudiants de l'université catholique de Duquesne (USA) reçurent le baptême dans l'Esprit Saint. C’est de leur expérience qu’est né le Renouveau catholique. La 50e année c’est, l’année de la Miséricorde, c’est l’année où Dieu fait grâce ! Alors, allons-nous rester dans notre coin ? Allons-nous laisser passer cette occasion sans rien faire ? Sans rien vivre ?

« Il est temps de sortir du sommeil de la nuit » dit un chant de la communauté de l’Emmanuel.

Alors à chacun et à chacune, à chacun de vos groupes et de vos communautés… Saint et heureux anniversaire !

André Lemoine

Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Social Icon

© 2019 par MGa